Comment pratiquer la méditation Vipassana ? Georges continue son tour des différentes techniques de méditation. C’est un ami de longue date, avec qui je prends toujours plaisir d’apprécier quelques verres de saké en discutant méditation…

La Méditation Vipassana Ou Une Méthode Millénaire

Vipassana est l’une des méditations de l’Inde qui est la plus ancienne.

Il y a plus de 2 500 ans, elle fut redécouverte par Gautama le Bouddha après avoir été perdue pendant longtemps. Le mot Vipassana veut dire « voir les choses telles qu’elles sont réellement ». C’est un processus d’autopurification par observation de soi !

Le pratiquant de cette méditation commence par l’observation de la respiration naturelle et normale pour concentrer l’esprit.

La meditation vipassana s’agit d’une prise de conscience par expérience directe une fois que l’attention est aiguisée. C’est cette prise de conscience qui peut constituer le travail de purification.

Le Travail De Purification

Le Dhamma ou le chemin dans son ensemble est le remède universel à des soucis universels. Il ne peut pas s’apparenter en aucune manière à une secte ou à une religion établie. De ce fait, cette méditation de méditations peut être pratiquée en toute liberté, sans distinction de religion, de race ou de milieu.

Aussi, il peut être pratiqué à tout moment et partout. Il faut noter que ce type de méditations n’est pas un rituel ou un rite qui est basé sur une foi aveugle. C’est plutôt la technique ayant pour objectif d’éliminer toute forme de souffrance.

Ce n’est pas également un divertissement philosophique ou intellectuel, mais un art de vivre permettant d’avoir le rôle positif dans une société.

Pour finir, la méthode Vipassana n’est pas non plus un moyen pour fuir la vicissitude de la vie, mais une façon de purifications mentale. Cela permet d’affronter, de façon équilibrée et calme, les tensions et les problèmes de la vie.

Elle a pour but de viser le plus haut possible les objectifs spirituels…
C’est-à-dire l’Éveil et la libération totale.

Éveil Et Libération Totale

L’objectif n’a jamais été de guérir des maladies physiques. La purification mentale possède l’effet secondaire d’élimination des maladies psychosomatiques.

En effet, elle dissout les 3 causes de toutes les souffrances :

  1. L’ignorance,
  2. L’aversion,
  3. L’avidité.

Cette méditation relâche les tensions qui sont développées dans la vie quotidienne. Elle peut également délier chaque nœud créé par une ancienne habitude de réagir de façon excessive face à des situations désagréables ou agréables.

Bien que ce genre de méditation ait été développé par Bouddha en tant que sa propre technique, tout le monde peut la pratiquer. Il n’y a pas question de conversion puisque la technique repose sur le but que tout être humain peut partager les mêmes soucis.

Elle a pour principe d’éliminer ces derniers de façon universelle. D’ailleurs, des gens ayant une autre appartenance religieuse ont opté pour l’expérience. Ils ont pu tirer profit de ce type de méditation et n’ont rien trouvé de contradiction avec leur religion et leur foi.

Le travail de purification par l’introspection n’est pas du tout facile ! Le pratiquant doit travailler intensément. Grâce à ses propres efforts, il parvient à des résultats.

Aucune autre personne ne peut travailler à sa place afin d’avoir de bons résultats. C’est pour cela que la méditation Vipassana convient seulement à ceux qui sont prêts à travailler. Par ailleurs, la discipline et le travail sont une partie qui intègre la méditation.

Il en faut 10 jours et un petit laps de temps afin de parvenir aux niveaux profonds de l’inconscient et éliminer les complexes enracinés. La continuité de ce type de pratique tout en s’isolant procure la bonne réussite de ce genre de méditation. Concernant les règlements, ils ne sont pas établis et ne sont pas des expressions négatives d’un sectarisme, d’une tradition ou d’une foi aveugle.

Par contre, ils ont pour fondement l’expérience des étudiants qui sont rationnels et scientifiques. Enfreindre les règlements perturbe la méditation et l’observer peut créer une atmosphère favorable.

L’étudiant doit ainsi suivre un cours en entier. Aussi, les recommandations doivent être examinées et lues attentivement. Il se peut que des personnes qui souffrent de maladies mentales se présentent au cours de Vipassana. L’instabilité dans une relation personnelle ainsi que les antécédents de différents facteurs peuvent empêcher ces gens de profiter le court de 10 jours. En tant qu’organisme non professionnel, il est impossible d’offrir le soutien adéquat à une personne ayant cette difficulté.

La plupart des personnes qui optent pour cette pratique bénéficient des bienfaits de la Vipassa. Cependant, il faut prendre en compte qu’elle ne peut pas remplacer le traitement psychiatrique ou médical. C’est pour cela que la Vipassana est recommandée aux gens n’ayant pas un problème mental.

Comme tous types de méditations, la Vipassana possède un code de discipline.

Elle a comme base la conduite morale ou « Sila » servant au développement de la concentration de l’esprit ou « Samadhi ». La purification s’accomplit ainsi par la sagesse de la vision pénétrante ou « Panna ».

Tous les étudiants de cette méditation doivent en effet s’engager à s’abstenir de tuer des créatures vivantes, de voler, de toute activité liée au sexe, de mentir, tout intoxicants. Seuls les étudiants qui peuvent apprécier les atouts de la technique sont financés au cours. Dans le monde entier, les dons sont les seules sources de financement.

Il n’existe aucune fondation ou de personne subventionnant les cours. Ni les organisateurs ni les enseignants ne reçoivent de paiements pour leur aide. La réalisation ainsi que la diffusion de cette pratique ont une intention pure.

C’est d’ailleurs une forme de mercantilisme !

Bref, il se peut qu’un ou plusieurs étudiants ne comprennent pas la raison de la pratique des règles. Plutôt que développer la négativité et rester dans le doute, il est conseillé de demander dans l’immédiat une clarification aux enseignants.

C’est seulement par un maximum d’efforts et une approche disciplinée durant les cours qu’un étudiant peut arriver à saisir la meditation vipassana et à en tirer profit. Le plus important est du travail sérieux ainsi que la règle d’or tout en méditant seul. L’esprit doit ainsi tourner vers l’intérieur en ignorant les distractions et les inconvénients possibles.

Enfin, il faut prendre en compte que le progrès des étudiants dépend leurs mérites accumulés. Les efforts soutenus, la foi, la sincérité, la santé ainsi que la sagesse peuvent également aider les étudiants à réussir et avoir de bons résultats.

Introduction Aux Différents Styles De Méditation – La Méditation Vipassana (Partie 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *